alvéolé


alvéolé

alvéole [ alveɔl ] n. m. (vx)ou f.
XVIe; alveolle 1519; lat. alveolus, dimin. de alveus « cavité »
1Cellule de cire que fait l'abeille. « Chacun de ces alvéoles est un hexagone » (Maeterlinck). Fig. « Ce cabinet de travail qui était comme une alvéole vide » (Martin du Gard).
2(fin XVIe) Anat. Alvéoles dentaires : cavités au bord des maxillaires où sont implantées les racines des dents.
(1885) Alvéoles pulmonaires : culs-de-sac terminaux des ramifications bronchiques.
3(fin XIXe) Cavité ou dépression d'une roche. « Un alvéole [...] dans le coin le plus reculé de la crypte » (Tournier).

alvéole nom féminin (latin alveolus, petit panier) Logette des rayons du nid des abeilles ou des guêpes, destinée à recevoir soit un œuf, soit aussi, chez les abeilles, du miel. Littéraire. Cavité où s'encastre quelque chose ; excavation. Pièce conductrice destinée à recevoir une broche pour assurer un contact électrique. Cavité de dimensions centimétriques excavée dans une roche cohérente. ● alvéole (difficultés) nom féminin (latin alveolus, petit panier) Genre Féminin. Remarque Le mot a longtemps été masculin et son emploi au féminin était naguère tenu pour fautif. Aujourd'hui, le féminin est si répandu que c'est le masculin qui paraît vieilli (mais l'Académie continue à considérer le mot comme masculin). ● alvéole (synonymes) nom féminin (latin alveolus, petit panier) Logette des rayons du nid des abeilles ou des guêpes...
Synonymes :

alvéole
n. m. (Fém. dans l'usage courant.)
d1./d Petite cellule de cire construite par les abeilles pour y élever les larves et y déposer miel et pollen.
d2./d GEOL Cavité dans une roche homogène.
d3./d ANAT Alvéole dentaire: cavité des maxillaires où se logent les racines des dents.
|| Alvéole pulmonaire: petit sac situé à l'extrémité d'une bronchiole, au niveau duquel s'effectuent les échanges gazeux avec le sang.
d4./d ELECTR Pièce conductrice recevant une broche de contact.

⇒ALVÉOLE, subst. masc.
Cavité de petite dimension.
A.— Domaines techn.
1. ANATOMIE
a) Cavité maxillaire où s'implante la dent. Alvéole dentaire :
1. Dans les premiers mois du fœtus, les cloisons qui doivent séparer les alvéoles ne sont pas encore ossifiées, et ils représentent dans le squelette un sillon continu; petit à petit ces cloisons se forment, et ne laissent qu'une cavité pour chaque dent. Les alvéoles qui doivent contenir les dents les plus voisines du fond de la bouche n'étoient pas visibles d'abord. Ils ne se creusent dans les os que long-temps après.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 3, 1805, p. 114.
b) P. ext. Vésicule terminale de la bronchiole. Alvéole pulmonaire :
2. Notre température a une tendance à s'élever dès que celle de l'atmosphère augmente, ou quand les échanges chimiques, pendant la fièvre, par exemple, deviennent plus actifs. Alors la circulation pulmonaire et les mouvements respiratoires s'accélèrent. Une plus grande quantité d'eau se vaporise dans les alvéoles pulmonaires.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 254.
2. APIC., ENTOMOL. Cellule, généralement hexagonale, construite par certains insectes (notamment abeilles, guêpes) :
3. Les alvéoles sont généralement l'été des berceaux, l'hiver des réservoirs de pollen et de miel, un grenier d'abondance pour la république. Chacun de ces vases est clos et scellé de son couvercle de cire. Clôture religieusement respectée de tout le peuple, qui ne prend pour sa subsistance qu'à un seul rayon ouvert.
J. MICHELET, L'Insecte, 1857, p. 333.
3. BOT. Loge où s'insère un organe, dans certaines plantes :
4. Les colonnes, largement creusées par en bas de cannelures convexes, lisses et rondes au milieu, terminées par des chapiteaux qui figurent d'énormes boutons de lotus s'échappant de l'alvéole, fortes, trapues et comme indestructibles, se massent en plusieurs groupes, parmi lesquels grouillent les ménages des fellahs.
M. DU CAMP, Le Nil, Égypte et Nubie, 1854, p. 213.
4. GÉOL. Dépression à la surface de certaines roches :
5. Quelques oiseaux, réveillés subitement, s'envolaient en poussant de petits cris, et les fugitifs frémissaient quand une pierre, détachée de son alvéole, roulait avec bruit jusqu'au bas de la montagne.
J. VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 3, 1868, p. 149.
5. TECHNOLOGIE
a) ARTILL., vx. ,,Encastrement dans lequel sont fixées les ailettes de certains projectiles oblongs.`` (LITTRÉ).
Rem. Attesté également ds Lar. 19e Suppl. 1878, Nouv. Lar. ill. et GUÉRIN 1892.
b) ÉLECTR. Pièce électrique qui reçoit une broche.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., QUILLET 1965.
B.— P. anal. (surtout avec les accept. A 1, A 2), domaine littér.
1. Cavité où s'encastre une chose :
6. ...Marius n'eut qu'à forcer un peu un des barreaux de la grille décrépite qui vacillait dans son alvéole rouillé, à la manière des dents des vieilles gens.
V. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 214.
2. Excavation, réduit où se tient une personne :
7. Ah! Comme cet homme me tenait à sa merci, mieux, certes, que par son fameux « magnétisme » ... mes épaules étaient incrustées au creux du fauteuil comme l'âme du prisonnier dans l'alvéole de maçonnerie de la prison.
R. ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 73.
Rem. Quoique Ac. le donne comme masc., alvéole est considéré comme fém. ds BESCH. 1845, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., DUB. et par de nombreux auteurs.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1519 alveolle « petite cavité » (GUILL. MICHEL, Géogr. de Virgile, 63 v°, éd. 1540 d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 109 : Pour bien former les petites alveolles, Prendre convient escorces assez molles); spéc. a) XVIe s. anat. alveole « cavité où chaque dent est enchâssée » (PARÉ, IV, 2 ds GDF. Compl. : Cavites appelees alveoles); b) 1690 apic. (FUR. : Alveole. qui se dit des trous qui se font dans les rayons ou gateaux des mouches à miel); c) 1690 bot. (ibid. : En botanique Alveole signifie ces petits trous ou creux où sont enchassez les bouts de certains fruits ou fleurs comme celuy des tuyaux des œüillets, du gland, des noisettes).
Empr. au lat. alveolus « petit baquet, petit panier » (VARRON, Ling., 5, 54 ds TLL s.v., 1788, 63 : ibi inventi Romulus et Remus, quo aqua hiberna Tiberis eos detulerat in alveolo expositos).
STAT. — Fréq. abs. litt. :165.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — Biol. t. 1 1970. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — FÉR. 1768. — HANSE 1949. — HUSSON 1970. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — POIGNON 1967. — PRÉV. 1755. — SÉGUY 1967. — SIZ. 1968. — THOMAS 1956.

alvéole [alveɔl] n. m. (vieilli) ou f.
ÉTYM. XVIe, au sens 2.; alveolle, 1519; du lat. alveolus, dim. de alveus « cavité, auge ».
REM. Le masc. est académique, normal jusqu'au déb. du XXe s., quelque peu affecté en franç. contemporain; le fém. n'est considéré comme fautif que par certains puristes; de grands écrivains — Cocteau, Malraux (in Grevisse) — l'emploient.
1 (1690). Petite cellule hexagonale où l'abeille dépose ses œufs et son miel. || Les abeilles, frelons et guêpes construisent des alvéoles réguliers (ou régulières). Cellule. || Les alvéoles de la ruche.
1 (Ces constructions) ont des alvéoles comme un guêpier, des tanières comme une ménagerie (…)
Hugo, les Travailleurs de la mer, II, I, XI.
Petite cavité.
2 (…) elle (la mouche-maçonne) a complètement muré une araignée dans l'alvéole de terre où elle l'avait forcée d'entrer.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 770.
|| « Ce cabinet (cit. 6) de travail qui était comme une alvéole vide » (Martin du Gard).
2 (Fin XVIe). Anat. || Alvéoles dentaires : cavités au bord des maxillaires où sont implantées les racines des dents.
(1885). || Alvéoles pulmonaires : culs-de-sac terminaux des subdivisions bronchiques. Cavité. || Affaissement des alvéoles pulmonaires. Atélectasie. || Inflammation des alvéoles. Alvéolite.
3 (Fin XIXe). Cavité ou dépression d'une roche. || « Les alvéoles observées sur les grès de l'Arizona » (Haug).
3 Mais ce qui retint Robinson plus que toute autre chose, ce fut un alvéole profond de cinq pieds environ qu'il découvrit dans le coin le plus reculé de la crypte.
M. Tournier, Vendredi…, p. 105-106.
4 (1690). Bot. Loge formée par les carpelles soudés du pistil de certaines plantes. Locule, loculaire (fruit).
5 Cavité. || « La grille qui vacillait dans son alvéole rouillé » (Hugo). || Alvéoles dans une paroi, un mur.Plateau à alvéoles pour emballer les œufs. Alvéolé.
DÉR. et COMP. Alvéolaire, alvéolé, alvéoline, alvéolite, alvéolyse. — V. Alvéolo-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alvéole — [ alveɔl ] n. m. (vx)ou f. • XVIe; alveolle 1519; lat. alveolus, dimin. de alveus « cavité » 1 ♦ Cellule de cire que fait l abeille. « Chacun de ces alvéoles est un hexagone » (Maeterlinck). Fig. « Ce cabinet de travail qui était comme une… …   Encyclopédie Universelle

  • Alveole — Alvéole Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • alvéole — ALVÉOLE. s. m. On appelle ainsi chaque petite cellule où les abeilles déposent leurs oeufs et leur miel. Chaque abeille a son petit alvéole. [b]f♛/b] Il se dit aussi Des trous où les dents sont placées. L alvéole d une dent …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Alveole — Al ve*ole, n. Same as {Alveolus}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Alveōle — (lat.), Hohlraum, Fach, z. B. die Alveolen der Kiefer, in denen die Zähne sitzen, und die Hohlräume der Lungen, die Lungenbläschen. S. auch Belemniten. Daher alveolar, von zellenartigem Bau …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Alveole — Alveōle (lat.), kleine Höhle, Kammer; Zahnhöhle im Kiefer; Lungenbläschen; Bienenzelle …   Kleines Konversations-Lexikon

  • alvéolé — alvéolé, ée (al vé o lé, lée) adj. Terme d histoire naturelle. Qui est pourvu d alvéoles …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • alveole — ALVEOLE. s. m. Petit trou dans le rayon de miel, où les abeilles se logent. Il se dit aussi des trous où les dents sont placées …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Alvéole — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Alvéole », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot alvéole (masculin selon l Académie… …   Wikipédia en Français

  • alvéole — (al vé o l ) s. m. 1°   Petite cellule où l abeille dépose ses oeufs et son miel. •   Les unes de leurs toits font sortir leur jeunesse Aux rayons du soleil et dans les champs fleuris, Épaississent le miel, ou dans leurs alvéoles De ce nectar si… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré